“Chacun sa Chimère” by Charles Baudelaire (with translation)

2013/04/26 § Leave a comment

Sous un grand ciel gris, dans une grande plaine poundreuse, sans chemins, sans gazon, sans un chardon, sans une ortie, je rencontrai plusieurs hommes qui marchaient courbés.

Chacun d’eux portait sur son dos une énorme Chimère, aussi lourde qu’un sac de farine ou de charbon, ou le fourniment d’un fantassin romain.

Francisco Goya, “Tú que no puedes” (1799)

« Read the rest of this entry »

Advertisements

Where Am I?

You are currently browsing entries tagged with Charles Baudelaire at Alice's Notes from Underground.